Cinquante nuances… de désordre

Depuis 10 ans, je me spécialise dans le désordre résidentiel.

chambre-en-desordre-rangement1
Je voudrais faire quelques nuances à ce propos :

  • Si vous êtes heureux dans votre bordel, n’y changez rien !
  • Si vous retrouvez en tout temps vos objets, que vous n’êtes pas gêné ni stressé de recevoir de la visite surprise, vous n’êtes pas bordélique.
  • Si vous accumulez une grande quantité d’objets, mais que vous n’avez aucune difficulté à faire le tri de temps à autre… tout va bien.
  • Si vous regarder des émissions télé comme «Désordre extrême» et que vous vous trouvez «pas si pire» vous devez commencer à vous questionner.
  • Si vous ne voyez plus le dessus de vos commodes, vous avez peine à travailler sur votre bureau, si vos impôts ne sont pas fait depuis quelques années, que vous ne savez pas par où commencer et que vous êtes incapable de vous débarrasser sans douter de vos actions à chaque objet… ça ne va plus bien du tout. Vous avez sans doute un TAC (trouble accumulateur compulsif)
  • Si vous êtes incapable de marcher dans votre propre maison sans vous cogner les orteils, et ce partout partout. Si vous ne voulez pas jeter vos déchets, de peur de perdre une info ou un souvenir important… vous souffrez peut-être d’insalubrité morbide.

Il y a plusieurs nuances de désordre. Certaines sont très pénibles à voir et à vivre. Ne restez pas seul avec ce trouble.

Vous pouvez venir me consulter pour vous ou pour un tiers, ou, participer à mon étude.

Sinon, vous pouvez vous joindre à un groupe de soutien du TOC de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal.
Karine Bergeron, répondra à vos questions.

Quoi qu’il en soit, il y a des solutions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *