Mes lectrices m’écrivent après avoir lu, Femmes à bout de souffle

[one_third]

Bonjour Sophie,

Je viens tout juste de lire ton livre Femmes à bout de souffle. Quelle merveille!!! J’aurais dû lire ce livre bien avant! Je suis une maman de quatre enfants, à la maison depuis mon premier enfant…qui a 17 ans! Mon plus jeune, lui, a 8 ans. Mon mari, ingénieur, a toujours respecté mon choix, il me valorise et pour lui aussi c’est clair; une maman à la maison, c’est le luxe qu’il nous faut comme famille!

Notre vie est parfaite comme elle est! Mes deux plus jeunes viennent dîner à la maison. Lors des journées pédagogiques et lors des vacances, je profite du temps avec eux. Quand ils arrivent tous de l’école, ils ont droit à une maman reposée, une maison propre, souvent, un bon dessert les attends au four…le bonheur!!!

Désormais, grâce à ton livre qui m’a donné confiance en moi et en mon choix de vie, quand une femme d’affaire en tailleur me demandera: » Que faites-vous dans la vie? » Je lui répondrai, la tête haute et le visage rempli de fierté: » Maman à la maison! »

Tu ne peux pas savoir à quel point ce livre est arrivé au bon moment dans ma vie! À cause de la pression sociale et du jugement autour de moi, je planifiais un retour aux études…bien malgré moi…le coeur rempli de peine et le sentiment de ne pas avoir fini d’être là pour ma famille. Par hasard, je suis « tombé » sur ton livre….crois-le ou non, tu m’as donné la confiance qu’il me fallait pour continuer ce que j’ai toujours fait avec amour et passion; dorloter et prendre soin de mes enfants, qui me le retournent en centuple!!! Enfin, je sais que je ne suis pas paresseuse, folle ou lâche, car une autre maman pense comme moi et partage mes valeurs…c’est tout ce qui me fallait! C’est décidé, je reste auprès des miens encore pour un bon moment, car le bonheur, je l’ai trouvé il y a 17 ans, lorsque ma fille a fait de moi une maman pour la première fois.

Mes enfants sont bien contents de savoir que finalement, je reste à la maison, car c’est à cet endroit que je me sens le plus épanouie!

Sophie, sincèrement, des femmes comme toi, il en faut plus…tellement plus! J’aurais aimé avoir une amie comme toi, car autour de moi, se trouve plein de femmes qui n’ont rien compris, qui continuent de courrir après leur queue, qui « rush » 7jours sur 7, qui se payent de grosses roulottes, des voyages, des bijoux…etc…et qui ne manquent pas une occasion de me dire: » Chantal, tu n’as pas envie de t’épanouir un peu? » Moi, j’ai souvent le goût de leur demander si elles se croient vraiment épanouies?!!?

Tu nous as vraiment aidé à y voir plus clair!

Au plaisir de te rencontrer!

Merci tellement!

Chantal

Bonjour,
J’ai fait la découverte de votre site web suite à la lecture de Femmes à bout de souffle. Que dire suite à cette lecture… des mots justes, une belle réflexion intelligente, vraiment, félicitations! J’ai ADORÉ votre livre.  Je viens de le recommander à ma soeur et à 2 amies, qui comme moi, ont aussi fait le choix de rester à la maison avec leurs petits.
Votre livre est comme un baume sur ma culpabilité de mère. Vous avez trouvé les mots, si justes, pour expliquer ce choix que j’ai fait, qui est parfois difficile à expliquer dans notre société. J’ai fait le bon choix de travailler 3 jours par semaine lorsque j’étais sur le marché du travail, avec 2 jeunes enfants à la maison en bas de 3 ans!  J’ai fait le bon choix de laisser mon emploi et de rester à la maison suite à la naissance de mon p’tit troisième (et dernier!), au lieu de vivre la course folle avec 3 enfants d’âge pré-scolaire à la maison.
C’est un travail que j’apprends encore, et qui me force à me mesurer à moi-même, mais j’aime ce travail de ‘Reine-mère’.
Linda

Bonjour Madame Legault,

Je prends quelques minutes simplement pour vous remercier d’avoir écrit ce super livre « Femmes à bout de souffle »… j’en parle à toutes les mamans que je connais! Étant jeune maman d’une petite fille de 8 mois, j’envisage et anticipe déjà mon retour au travail prévu en mars prochain et ce, en me posant toutes les questions qui viennent avec une telle étape de vie: comment organiser le tout? Qu’est-ce que je veux pour moi, ma fille et ma famille (le meilleur bien entendu… mais encore??!!)? Comment trouver l’équilibre entre le travail et la famille? Et la garderie dans tout ça…. bref, votre livre est tombé à point dans ma vie et dans toutes mes réflexions et je vous en remercie!
Je suis impatiente de lire votre livre « Vaincre le désordre », que je cours me procurer sous peu!
Sincèrement,

Marie-Pier, une maman qui voit plus clair!! 🙂

«Tu sais ma belle amie, ton livre a fait des vagues ici aussi. Finalement je vais demander un 3 jours semaines cet automne, on sera moins riche en argent, mais tellement plus en temps et amour en famille.
Merci, tu m’as fait écouter mon coeur de maman xxx »
Caroline 

« Bonsoir Mme Legault,
Je viens tout juste de terminer votre ouvrage Femmes à bout de souffle et désire aussitôt vous signifier toute mon admiration et mon appui dans votre approche. Un gros Bravo d’exprimer ainsi tout haut ce que plusieurs femmes pensent tout bas. Je suis personnellement à la maison avec mes 3 garçons depuis la naissance de mon premier. J’ai mis ma carrière d’avocate de côté car je partage vos valeurs et me félicite régulièrement pour cette qualité de vie ainsi accordée! Qui plus est, j’ai commencé à pratiquer la médiation familiale à raison de 2 jours semaines depuis la dernière année et suis totalement désolée d’oser ajouter que la situation actuelle pousse également trop souvent les femmes a quitter conjoint et enfant….
Continuez votre beau travail! »
-France

« Bonjour à vous Sophie,
Je me permets de vous appeler par votre prénom, car vous êtes surement ma meilleure amie, et ce, sans le savoir !

Il y a 3 ans, j’ai mis au monde mon petit trésor attendu depuis trop longtemps, 18 mois plus tard, une petite sauterelle surprise arrivait à son tour. Depuis, j’ai utilisé tous les congés possibles et inimaginables pour apprécier chaque moment à leur côté.

Le moment du retour au travail arrive bientôt, un travail sérieux, un travail pour faire beaucoup de sous, un travail qui me permettra d’avoir un fond de pension et des assurances collectives, un travail qui rend fière mon papa et ma maman…. J’ai arrêté de respirer librement quelques semaines avant, j’avais une boule dans la gorge, un mal de ventre permanent, un casse-tête dans la tête et le coeur en mille morceaux et un jour sur une tablette du libraire un petit livre rouge a changé le cours de ma vie, a remis de l’ordre dans mon coeur et m’a permis de prendre un grand « respire » qui fait du bien.

Dans mon entourage plein de femmes fortes me faisaient sentir faible et sans ambition et ce, sans même qu’elles ne prononcent un mot. C’est à moi et à moi seule que revient la faute. Ma raison dictait ma vie et me disait qu’on n’abandonne pas tout cela. J’ai rarement fait des choix par instinct et je n’ai jamais écouté mon coeur.  J’ai toujours tout calculé, tout organisé, planifié et je suis devenue une femme à bout de souffle.

Je me sens libre depuis la lecture de votre livre. J’ai fait des choix, j’ai posé des actions, j’ai écouté mon coeur et le souffle de mes bébés encore endormis ce matin et rien ne pouvait me rendre plus heureuse.

Merci à vous, très chère Sophie. »
– Julie

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *